Renouer avec soi par la marche, les promenades, le contact avec la nature

Ici on y trouve du temps, une écoute bienveillante et un questionnement aidant et patient

Le coaching en marchant nous offre la possibilité de faire l’expérience métaphorique d’avancer sur son projet. Dans mon coaching, j’utilise la marche comme outil d’ouverture d’esprit et de mise en mouvement dans le moment présent.

Ici au Luxembourg, les signes sur les chemins sont toujours nombreux. Ils nous  apparaissent en résonance avec notre réflexion et notre intention du moment, et nous montrent des voies possibles en cohérence avec notre réflexion et cela avec une évidence déconcertante.

Ces signes apparaissent sous la forme de rencontres avec la nature, un chemin par là une pierre par ici ou un arbre avec une forme qui nous inspire. La nature est comme une grande bibliothèque en miroir avec notre niveau de conscience et de réflexion.

Elle apaise et permet d’obtenir le calme et la ressource nécessaire pour exprimer, déposer et trier. Avancer pas à pas avec patience. Prendre le temps pour décider, se tromper et recommencer. Les chemins nous guident loin du stress des bureaux, la marche nous ressource énormément.

Les coachings en marchant durent de 1 h à 3 heures

Il se déroulent sur des sentiers balisés et  faciles

 

 

Extrait de « Passion Rando N°7 » article de Floriane Dupuis

Jean-Louis Etienne :  » Marcher c’est la liberté »

Liberté , santé , fraternité, ainsi pourrait se résumer le sens de la marche pour jean-Louis Etienne.

Pour cet infatigable marcheur et médecin explorateur, « être libre d’aller , exercer son autonomie, faire son chemin 3 c’est la première idée qui lui vient lorsqu’il évoque la marche. Dans son dernier livre « Dans mes pas »

« On ne repousse pas ses limites, on les découvre »

 

« La marche est une conquête qu’on peut s’offrir à soi -même à moindres frais, un engagement personnel à la portée de tous. »

A condition de pratiquer régulièrement cela vous sort des ruminations. Le fait d’avancer attire l’attention sur autre chose. On ne marche pas qu’avec ses jambes, mais aussi avec sa tête. La marche est un geste simple impliquant la neurobiologie, elle entretient l’équilibre et la mémoire. »

« La marche est aussi un outil de manifestation, de partage, une façon de se rassembler pour témoigner de grandes émotions, elle permet une communication, une protestation… »

« La marche est une manière de s’interroger sur ces pas qui comptent »